Le lait maternel, un cadeau de la nature pour la vie

Le lait maternel est le seul aliment biologique convenable, parfaitement adapté pour l’enfant durant les cinq ou six premiers mois de sa vie (certaines mères allaitent leurs enfants jusqu’à l’âge de 2 ans et plus).

– Il contient tous les éléments nécessaires à sa croissance et à sa santé présente et future.

– Il est également parfaitement adapté à ses possibilités digestives.

– il fournit de l’énergie (40g de lipides par litre).

– il apporte des éléments indispensables à la formation de tous les organes, y compris principalement le cerveau (il contient autant d’acides gras essentiels que d’acides aminés essentiels).

Le lait maternel est variable dans sa composition

1- Dès la naissance, et pendant les premiers jours, la mère sécrète du colostrum. C’est un liquide qui sert à purger le bébé du méconium, c’est à dire des impuretés qui se sont accumulées dans l’intestin du bébé à partir du 4ème mois de la grossesse.

Le colostrum est impossible à copier dans les laits « maternisés ».

2- Le colostrum est riche en immunoglobulines ou anticorps qui donnent au bébé ses premières défenses immunitaires.

3- Au bout de 3 à 8 jours, la mère sécrète un lait de transition, avec moins d’anticorps et plus de lactose et de calcium.

4- A partir du 15ème jour apparait le lait définitif que l’on appelle « lait mature ». Pour répondre aux besoins du nouveau-né, le lait maternel se modifie d’une tétée à l’autre. Au cours d’une même tétée le lait varie également: plus liquide et hydratant au début, plus protéine au milieu et plus gras à la fin.

Si l’on compare le lait de vache ou de chèvre et celui de la jeune maman, il y a un déséquilibre qualitatif et quantitatif très important en lipides: les acides gras essentiels doivent être obligatoirement fournis en supplémentation pour le jeune bébé humain nourri avec le lait de vache afin de lui assurer une bonne nutrition nerveuse et la formation convenable de son cerveau durant la période néo-natale.

En effet le lait maternel, en fonction de l’alimentation de la mère est riche en oméga 3, fourni par certaines huiles végétales biologiques de 1ère pression à froid comme l’huile de lin, colza, noix mais aussi par les poissons gras, tels que les sardines, maquereaux, saumon (attention à la qualité et sa provenance).

On trouve aussi plus de cholestérol dans le lait humain car il est indispensable à la synthèse de nombreuses hormones. D’après une étude américaine il y a 7 fois plus de problèmes de cholestérol chez les adultes non allaités.

Le lait de femme est un peu plus sucré que le lait de vache. Il contient 15% d’un sucre spécial appelé oligosaccharide, protecteur de la flore intestinale.

Le lait maternel est cru, frais, vivant, à bonne température, gratuit et, sauf exception, entraîne peu de régurgitations.

Merci la nature pour ce beau cadeau!

logo final slogan s

Publicités

3 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Entièrement d’accord ! L’allaitement maternel permet de répondre à tous les besoins nutritionnels du nourrisson quand c’est possible (et si la mère mange « équilibré »).

    Aimé par 1 personne

    1. Dianaturo dit :

      Oui tout à fait d’accord avec vous, la qualité de l’alimentation de la mère est primordiale!

      J'aime

  2. Moonath dit :

    oui, un cadeau de la nature pour la vie… et bien plus encore…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s