La cure d’eau chaude, simple et efficace!

sb10067421d-001

L’utilisation de l’eau (hydrologie) fait partie des 10 techniques principales en naturopathie.

Pourquoi pratiquer la cure d’eau chaude?

La cure d’eau chaude est un excellent moyen  pour  éliminer  les diverses toxines qui entravent le bon fonctionnement de notre organisme en provoquant un drainage hépato rénal et un nettoyage gastro intestinal doux.

L’eau chaude relance la circulation veineuse, stimule le système immunitaire, combat l’atonie musculaire, active le péristaltisme intestinal, allège l’organisme par ses effets dépuratifs, apaise le système nerveux et facilite l’activité cérébrale.

Quelle eau utiliser?

C’est un remède simple, naturel, et qui possède le grand avantage d’être peu coûteux à condition de ne pas utiliser l’eau du robinet (sauf si vous avez installé un système de filtrage).

Il est donc primordial de choisir une eau de source peu minéralisée avec un pH neutre (c’est à dire aux alentours de 7) lui conférant une faculté d’osmose par capillarité avec l’eau intracellulaire de notre organisme.

Les autres boissons chaudes, comme les thés et infusions par exemple, la complètent mais ne peuvent la remplacer. La présence de substances végétales entraîne un processus digestif qui retarde son assimilation.

Il est important que l’eau soit bien chaude (sans être brûlante évidemment): la chaleur, par son pouvoir dilatant, facilite sa diffusion dans les différents tissus tandis que le froid provoque, par son pouvoir astringent, une contraction tissulaire entravant cette diffusion.

Comment procéder?

Dans une casserole (surtout pas au micro ondes) faire chauffer le volume d’un grand verre d’eau de source peu minéralisée et portez à ébullition.

Eteignez le feu et attendez que l’eau soit à bonne température pour ne pas vous brûler.

A boire tous les matins à jeun. Attendez un peu avant de prendre votre petit déjeuner, faites votre toilette en attendant que l’eau soit digérée.

Notez que des nausées dans les premiers jours de la cure ne sont pas rares, ceci est un signe d’engorgement du foie ou d’une fonction hépato-biliaire déficiente. Si tel est le cas, commencez par boire des petites quantités d’eau tiède et non chaude et augmentez la dose progressivement.

Les désagréments des premiers jours s’estomperont peu à peu pour laisser place à une réelle sensation de plaisir et de bien être.

La cure d’eau chaude est à éviter en cas d’ulcère ou d’inflammation de l’estomac par son pouvoir de dilatation des tissus.

L’eau chaude peut aussi être bue de nombreuses fois dans la journée pendant une période de jeûne, en cas de maladie ou lors d’une cure d’amincissement.

Elle aidera l’organisme à se libérer de ses toxines en les drainant vers les émonctoires naturels.

Une pratique assidue vous démontrera le bien fondé des possibilités de ce remède trop souvent négligé en raison de sa simplicité.

Diana Parisi Naturopathelogo final slogan s.png

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s