Les traitements naturels dans l’allergie

L’allergie ne cesse d’affecter un nombre croissant de personnes depuis quelques décennies.

25 à 30 % de la population en seraient affectés sous une forme ou sous une autre: dermatite atopique, rhinoconjonctivite saisonnière, asthme, allergie alimentaire.

A la différence des épidémies qui sont le fait d’agents infectieux et dont la durée n’excède pas quelques mois et cela quelle que soit leur virulence, l’allergie relève d’une dérégulation durable du système immunitaire qui, en l’absence d’intervention thérapeutique, évolue spontanément vers la chronicité.

 Pour commencer, il y a deux sortes de traitements à réaliser :

  • Pour désensibiliser l’organisme à un allergène, il existe la méthode Naet mais aussi le TAT (Tapas Acupressure Technique) qui est une méthode très simple pouvant être réalisée par soi-même. Ces techniques peuvent libérer la personne totalement du problème en quelques séances…
  • La méthode GESRET est aussi d’une simplicité qui incite à l’indiquer en première intention. Car un déplacement vertébral (cervical ou dorsal) lèse des nerfs, qui envoient un message erroné au cerveau. Celui-ci réagit en déclenchant la réaction allergique. Un simple replacement des vertèbres solutionne aussitôt le problème.

 

Si ces méthodes n’ont pas complètement solutionné le problème d’autres voies sont possibles.

      Chacun choisira la sienne selon ses goûts et ses aspirations:

  • L’homéopathie est particulièrement intéressante avec Allium cepa composé et chelidonium composé (20 gouttes de chaque avant les trois repas). Autrement Allium cepa 5CH pour les nez à écoulement clair, Euphrasia 5CH pour les yeux irrités, Apis 7CH pour les picotements du nez ou des yeux, Sticta poulmoria ou Pulsatilla 5CH pour les nez bouchés, Nux vomica 7CH pour les éternuements, Sabadilla, Naphtalinum, Arsenicum album… sans oublier Poumon histaminum 15CH pour l’allergie.

   Il est possible d’y associer  la prise de Pollen 15CH en dose le dimanche et le traitement de terrain qui varieselon les individus: Psorinum souvent, mais aussi Sulfur, Natrum mur, etc.

  • L’acupuncture et l’auriculothérapie ont largement démontré leur efficacité dans cette indication.
  • La gemmothérapie est particulièrement efficace : le Ribes nigrum (cassis) qui agit sur la détoxication du foie, l’inflammation nasale et la réaction allergique, mais aussi, le Juniperus communis, l’Ulmus campestris, le Viburnum lantana.
  • Des plantes comme la pétasite (Petasites hybridus) et l’ortie auraient une certaine action sur l’allergie.
  • Les Poconéol offrent aussi un excellent traitement de fond avec les trois complexes : 5, 7 et 16 à raison de 15 gouttes de chaque dans un seul verre d’eau une fois par jour.
  • Les oligoéléments de manganèse, de soufre et de magnésium sont indiqués à raison d’une ampoule le matin en alternant les 3 remèdes. Les oligoéléments d’or sont intéressants sur l’inflammation du nez et des yeux.
  • Certains nutriments sont indiqués comme les acides gras polyinsaturés oméga 6 et surtout 3 (huile de périlla), la vitamine C et le sélénium.
  • Des huiles essentielles peuvent aussi intervenir comme le cyprès, l’hysope, la camomille, le laurier noble…  à raison de 2 gouttes par jour à appliquer sur la peau du haut de la poitrine.
  • La sophrologie (avec le training autogène), la relaxation et l’EFT apportent aussi un bon soulagement des symptômes.

 

Ainsi la crise d’allergie nécessite une reprise en main de sa vie sur le plan physique comme nous l’avons vu: nettoyage de l’organisme, une vie plus saine et équilibrée… mais sur le plan psychologique: quel sens donner à sa vie, à son orientation afin de suivre ses aspirations profondes plutôt que de continuer à mener une vie qui étouffe et oppresse.logo final slogan s

 

Publicités

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Merci Diana pour cet article très intéressant. Vous citez la sophrologie comme outil pouvant améliorer les symptômes de l’allergie.
    En outre, cette technique permet également de « prévenir » les crises, car elle permet de gérer les émotions par des exercices simples. En effet, des émotions enfouies et mal vécues peuvent générer du stress, un des facteurs déclenchant des crises allergiques : éternuements, eczéma…
    Je vous propose, si vous le souhaitez, un article sur mon site, Nos émotions : les vivre et les gérer, sous le lien : http://wp.me/p6pSkw-t7
    Belle semaine à vous et à vos lecteurs(trices), Sylvie.

    Aimé par 1 personne

    1. Dianaturo dit :

      Merci pour ces précisions, j’en prends note 😉 je vais lire votre article de ce pas et vous souhaite également une lumineuse semaine, Diana

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s