La pastèque, un atout santé

La pastèque, ou melon d’eau, possède un goût rafraîchissant qui désaltère. Rouge ou rosée, blanche ou jaune, sa chair est une importante source de lycopène, un antioxydant qui protègerait contre plusieurs maladies.
Les pépins de la pastèque sont comestibles et fournissent de la vitamine C.

Les bienfaits de la pastèque

Cancer: Selon les résultats d’une étude, une grande consommation de pastèque serait associée à un plus faible risque de cancer de la prostate.

Hypertension: Une étude pilote a démontré que la consommation de suppléments de pastèque en poudre améliorait la fonction artérielle chez des individus souffrant d’hypertension.

Que contient la pastèque?

Caroténoïdes
Les principaux composés antioxydants de la pastèque sont des caroténoïdes, plus particulièrement du lycopène, et, dans une moindre mesure, du bêta-carotène. La consommation d’aliments riches en caroténoïdes, qui donnent la couleur vive des fruits, serait liée à un risque moindre de souffrir de certains cancers. Les caroténoïdes sont mieux absorbés dans l’organisme lorsqu’une petite quantité de lipides (gras) est consommée au même moment.

Lycopène
Le lycopène est le principal caroténoïde de la pastèque. Il a entre autres un effet hypocholestérolémiant, il prévient l’inflammation et il empêche la formation de certains types de cellules cancéreuses.
Des concentrations élevées de lycopène dans le sang ont également été associées à une plus faible incidence de maladies cardiovasculaires et de cancer de la prostate.

Le lycopène de la pastèque coupée : meilleur avant…
Si l’on désire couper à l’avance sa pastèque, il faut la consommer préférablement dans les 4 jours. Selon une étude, la teneur en lycopène d’une pastèque coupée en morceaux diminue de 6 % à 11 % après 7 jours au réfrigérateur. Par contre, cette perte de lycopène est mineure durant les 4 premiers jours.
Même si les données actuelles ne sont pas suffisantes pour définir un apport quotidien de lycopène à consommer, les études épidémiologiques indiquent que la consommation de plus de 6 mg de lycopène par jour pourrait avoir des effets bénéfiques.

Une portion de 125 ml (1/2 tasse) de pastèque contient environ 3,5 mg de lycopène, soit approximativement la même quantité qu’une tomate moyenne, reconnue comme une source importante de lycopène. Le contenu en lycopène de pastèques de différents cultivars varie considérablement, pouvant atteindre jusqu’à 8 mg de lycopène par portion de 125 ml.
De plus, le lycopène de la pastèque serait bien absorbé dans l’organisme, puisqu’il augmenterait la concentration de lycopène dans le sang, tout autant que le jus de tomate.

À noter que contrairement à d’autres caroténoïdes, le lycopène n’a pas la capacité de se transformer en vitamine A dans l’organisme.
Davantage d’études seront nécessaires afin de connaître plus précisément la biodisponibilité du lycopène de la pastèque pour prévenir certaines maladies.

Citrulline et arginine
La pastèque est l’un des aliments les plus riches en citrulline, un acide aminé. Dans le corps humain, la citrulline est convertie en arginine (un acide aminé essentiel), qui joue un rôle sur les systèmes cardiovasculaire et immunitaire et qui aurait des effets bénéfiques sur la santé des vaisseaux sanguins.
Les pastèques à chair orangée ou jaune en contiennent généralement plus que celles à chair rouge.
Selon une étude, la consommation quotidienne de jus de pastèque permettrait d’augmenter les taux d’arginine dans le plasma sanguin chez l’humain.

Choix et conservation

Choisir
Il n’est pas facile de choisir une pastèque mûre à point. La pastèque doit être lourde par rapport à sa taille, et sa peau brillante. Une partie de l’écorce devrait être jaune, signe que le fruit est mûr à point.

En Occident, on vend souvent le fruit en sections, ce qui permet au consommateur de voir la chair et d’évaluer la qualité du fruit avant de l’acheter.

Conserver
La pastèque entière n’aime pas le froid. Il est préférable de la garder au frais, mais hors du réfrigérateur, idéalement à des températures se situant autour de 15 °C à 20 °C. À la température de la pièce, elle se conservera de 1 semaine à 10 jours si elle n’est pas trop mûre.

Congélateur

Coupez la pastèque en tranches ou en cubes, ou prélevez de petites boules avec une cuillère parisienne et mettez dans un sac à congeler. On peut également extraire le jus et le congeler.

Source et références: http://www.passeportsante.netlogo final slogan s

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s